Créations Estelle Clareton

La compagnie Créations Estelle Clareton réalisait à l’hiver-printemps 2018 un grand projet de médiation culturelle imaginé à partir de S’envoler, oeuvre phare du répertoire de la chorégraphe. Réalisée en 2010 avec 12 interprètes professionnels, la pièce originale a connu un immense succès, ayant d’ailleurs tourné jusqu’en 2015 au Québec et au Canada ainsi qu’au Mexique et en Europe.

Ainsi, entre les mois de janvier et mai 2018, quatre groupes d’enfants de niveau primaire de deuxième cycle (8 à 11 ans), issus de trois quartiers montréalais ont fait l’apprentissage de sections adaptées de l’oeuvre chorégraphique, à la faveur d’une approche suscitant à la fois l’engagement et la confiance. Chaque groupe a eu l’occasion de présenter à la maison de la culture de leur quartier la portion travaillée en classe. Tous ont ensuite été rassemblés pour développer les transitions, pour recoudre la pièce en quelque sorte, en vue de l’offrir enfin au public sur le plateau de la Maison Théâtre, le mardi 8 mai 2018.

Le processus d'apprentissage de l'oeuvre et de préparation au spectacle a été filmé par Jérémie Battaglia, faisant l'objet d'un documentaire, lequel dévoile le parcours de la chorégraphe et des jeunes dans l'aventure, de la recherche qu'ils ont effectuée sur les oiseaux à la présentation de l'oeuvre sur scène.

Prémisses

Le désir de développer des projets liés au jeune public germe dans l’esprit de la chorégraphe depuis 2015 avec la conception de Tendre, premier spectacle que la compagnie adressait à la jeunesse. Beaucoup de rencontres importantes et de nouveaux défis se sont présentés dès lors pour CEC, et tout au long de l’aventure, les échanges avec les enfants se sont toujours avérés fort stimulants.

La richesse et la pertinence des collaborations de la compagnie avec le milieu scolaire se confirment indéniablement avec l’expérience unique de L’Arbre ensemble, chorégraphie dansée par plus de 100 jeunes dans le hall du théâtre Maisonneuve à l’occasion de la Journée internationale de la danse 2016. Filmée puis diffusée par le Regroupement québécois de la danse (RDQ) sur les réseaux sociaux, cette capsule vidéo a recueilli plus de 468 000 vues, 4 900 mentions « J’aime » et s’est vu partager plus de 7 600 fois par les internautes ; une expérience devenue virale basée sur une vraie rencontre.

Au fil de ces rencontres en milieu scolaire, la chorégraphe réalise que les enfants de Montréal proviennent de partout dans le monde, et bien qu’ils soient chez eux dans la vile, ils demeurent partagés dans la compréhension de leur identité. En l’occurrence, ludique et unifiante, S’envoler traite en filigrane d’identité morcelée, de déracinement et du besoin de rassemblement. Pour créer cette oeuvre, Estelle Clareton s’est inspirée des oiseaux migrateurs qui, eux aussi, ont plusieurs maisons et portent en eux, comme tous les déracinés, un vide, un espace sans racine. S’envoler dansé par les enfants s’imposait alors…

Le projet est soutenu par le Conseil des arts et des lettres du Québec et par le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur via le programme Une école montréalaise pour tous, qui vise la réussite et la persévérance scolaires de tous les élèves montréalais faisant face aux enjeux liés à la défavorisation. Il bénéficie également du soutien financier de l'Entente sur le développement culture de Montréal intervenue entre la Ville de Montréal et le ministère de la Culture et des Communications.  Cette magnifique initiative donne un nouveau souffle à l’oeuvre originale et permet de créer des rencontres entre les jeunes de différentes écoles, de les introduire à la maison de la culture de leur quartier et de leur faire vivre une expérience de danse et de collectivité comme petit citoyen à part entière de la grande ville de Montréal.

CRÉDITS

Directrice artistique et chorégraphe | Estelle Clareton
Coordonatrice générale | Ginette Ferland
Directeur de production et coordination | Nicolas Labelle
Danseurs-animateurs  | Noémie Godin Vigneau,  Marie-Eve Lafontaine, Brice Noeser, Alexandre Parenteau, Jamie Wright
Les danseurs-élèves par ordre d'apparition

  • École Saint-François-d’Assise / Enseignantes : Nathalie Boisvert et Nancy Perron – groupe de Brice Noeser et d’Alexandre Parenteau
  • École du Petit-Chapiteau/ Enseignante : Lynda Ould-Amer – groupe de Noémie Godin Vigneau et Marie-Eve Lafontaine
  • École François-La Bernarde / Enseignante : Julie Bédard-Dion – groupe de Jamie Wright

Répétitrice  | Annie Gagnon
Compositeur  Éric Forget
Conceptrice des costumes et accessoires | Annie Gélinas
Concepteur d'éclairages  | Martin Labrecque  adapté par Karine Gauthier
Médiatrice  | Sophie Michaud
Réalisateur de la vidéo et photographe  | Jérémie Battaglia

Merci à Julie Gauthier et Pascale René de Cotret de la maison de la culture Mercier, Julie Jacob de la  maison de la culture Pointe-aux-Trembles et Mylène Robillard du Centre culturel de Notre-Dame-de-Grâce.

Senvoler_documentaire_promo_GEC
Une production de Créations Estelle Clareton en partenariat avec :

Une production de Créations Estelle Clareton en partenariat avec :
l'Entente sur le développement culturel de Montréal intervenue entre la Ville de Montréal et le ministère de la Culture et des Communications.

 

  

th-5795039449-1434x956-copie.jpg SEnvoler_Photos_14.jpg th-5426956581-1434x956.jpg th-5426956696-1434x956.jpg th-5426956612-1434x956.jpg th-5426956586-1434x956.jpg th-5795038974-1434x956.jpg SEnvoler_Photos_23.jpg